Financement immobilier alternatif: devenir propriétaire sans banque.

L’évolution des modes de vie personnels et professionnels conditionnent l’usage des biens immobiliers et la façon de les financer. Devenir propriétaire sans banque est aujourd’hui possible en utilisant des usages financiers alternatifs basés sur des solutions connues et éprouvées. 

1- Financer un bien immobilier

Le crédit immobilier

La production du crédit immobilier français est évalué en 2015 entre 150 et 160 Mds d’euros (hors renégociation des crédits immobiliers en cours). Seules les banques sont donc habilitées à distribuer ces crédits. Elles financent 700 000 dossiers par an. Certains spécialistes du secteur évaluent la demande non satisfaite entre 100 000 et 200 000 dossiers /an. Le capital moyen emprunté s’élève à 166 000 euros sur la France (150 000 euros pour la province, 202 000 euros pour l’Ile de France et 274 000 euros pour Paris) – Sources Empruntis 2012.

Les limites du crédit immobilier

« Pour revenir aux niveaux de crédits immobiliers d’avant crise en France, Philippe Taboret ne voit que « le retour des primo – accédants sur le marché de l’acquisition » qui ont quasiment disparu des radars depuis 2009. A sons sens, les 150.000 à 200.000 financements qui manquent par rapport à la période d’avant crise sont quasiment uniquement dus à leur retrait du marché de l’accession. C’est pourquoi le directeur général adjoint de Cafpi milite, comme d’autres professionnels du secteur, pour des mesures comme l’élargissement du prêt à taux zéro à davantage de ménages » La Tribune – 2014

2- Evolution du mode de vie personnel et professionnel

L’augmentation des modes d’activités évolue vers une flexibilité assumée de la part des employeurs ou des collaborateurs. Ceci justifiant donc de pouvoir devenir propriétaire sans banque. En 2050, 1 ménage sur 2 sera composé d’une personne seule (source INSEE). Une offre alternative de financement immobilier plus flexible tout en restant sécurisée correspond aux évolutions des modes de vie actuels et futurs.

 

A ce jour, les jeunes sans apports et avec une faible expérience professionnelle, les travailleurs indépendants (hors profession libérale, 2.4 millions de personnes – source INSEE 2014), les porteurs de handicaps où Les assurances ont parfois un cout très élevé et des exigences importantes (7.8 millions de travailleurs handicapés en France – INSEE 2011), CDD et intérimaires (3.2 millions de personnes – INSEE 2014) avec ou sans expérience professionnelle sont de potentiels futurs utilisateurs de services financiers alternatifs.

D’une manière générale, les profils considérés « à risque » par les banques sont les bienvenus chez nous. Pour devenir propriétaire sans banque puisque le fonctionnement diffère du schéma de financement classique. Nos clients se composent donc des travailleurs non salariés (hors professions libérales), des CDD et intérimaires. Ils représentent donc un total de 5.6 millions de personnes (chiffres INSEE 2014). Les travailleurs handicapés, compte tenu du cout élevé de leur assurance de prêt (de 3.5% à 5%), constituent un ensemble 7.8 millions de personnes pouvant potentiellement bénéficier du portage immobilier.

3- Comment devenir propriétaire sans banque

Le financement immobilier conventionnel sous forme de prêt est distribué par les réseaux bancaires. Pour financer sans banque il est donc nécessaire de sortir du schéma bancaire conventionnel (emprunts/intérêts). Le portage immobilier (leaseback) existe depuis de nombreuses années. Il est essentiellement réalisé par les entreprises de taille intermédiaire ou importante. Ce principe permet donc d’optimiser le bilan d’une entreprise ou d’une institution en cédant de l’actif immobilier à des investisseurs. Parallèlement, une fois cédé, celle ci devient locataire. Ces opérations financières sont réalisées à la condition d’être déjà propriétaire.

Nous nous inspirons donc de ce modèle et le rendons accessible aux plus petites entreprises et aux particuliers. Nous le faisons donc évoluer vers des candidats à l’accession qui ne sont pas encore propriétaire. Des investisseurs se substituent au candidat à l’acquisition d’un bien immobilier. Celui ci devenant locataire le temps de rembourser les investisseurs sur une partie du loyer. Le solde de l’opération est prévue dès le départ. Celle ci l’est par le versement à la fin de l’équivalent d’un « comptant » dans un prêt immobilier bancaire.

Nous intervenons logement par logement, étant à l’opposé d’une production de logements en masse. Nous garantissons les investisseurs contre le risque de saturation immobilière observé dans certaines agglomérations française et permettons des opérations rentables en zones denses et diffuses.

En savoir plus sur nos solutions de portage immobilier, c'est par ici!